Friday, February 16, 2018

Musée international du Manga de Kyoto











Le 11 janvier dernier, j'ai participé à une séance de dessin en direct au musée international du Manga de Kyoto au cours de laquelle j'ai encré la dernière page du livre sur lequel je travaille en ce moment. Une belle exposition consacrée à la bande dessinée québécoise s'y tient jusqu'au 20 février. On y retrouve quelques planches du Couperet, de la Mauvaise fille et de La Grande noirceur.

Sunday, February 04, 2018

Lancement à la librairie Z

Le 26 janvier dernier, nous avons lancé '376 selfies pour Montréal' à la librairie Z, rue Ontario. Plusieurs protagonistes du livre se sont déplacés pour l'occasion (quand avez-vous rencontré un personnage de BD en chair et en os la dernière fois?). Ce fut mémorable.

Monday, January 15, 2018

Finaliste à la biennale littéraire des Cèdres

Grande  nouvelle (pour moi en tout cas!) : mon roman Abba Bear est finaliste à la biennale littéraire des Cèdres. Hourra !
https://www.facebook.com/biennalelitteraire/?fref=mentions

Thursday, January 04, 2018

376 selfies pour Montréal, une première entrevue

http://ici.radio-canada.ca/premiere/emissions/medium-large/segments/entrevue/53241/376-selfies-pour-montreal-philippe-girard
*photo de Jean-Simon Fabien

Monday, January 01, 2018

La galette gravée en cadeau

Décidément, 2017 s'est conclue en lion. Dans l'édition du 30 décembre dernier, Le Devoir a publié trois dessins de vinyles dont j'ai reproduit la pochette en plus de mes commentaires sur leur contenu musical. Le cd est mort, vive le vinyle !

Sunday, December 31, 2017

Bonne année 2018


376 selfies pour Montréal, une première critique

Dans Le Devoir du 30 décembre 2017 sous la plume de Fabien Deglise. Le livre est actuellement disponible à Montréal (Librairie Z (rue Ontario), Planète BD (rue St-Denis) et au Port de tête (rue Mont-Royal)).

Thursday, December 21, 2017

La franchise d'un regard

Le Devoir m'a demandé de réaliser le portrait de Robert Soulières pour son édition du 2/3 décembre 2017. Je suis toujours heureux de souligner le travail d'un artisan du livre.